28e Journées Nationales du Livre et du Vin

Alors que la Ville de Saumur s’apprête à accueillir la 28ème édition des Journées du Livre et du Vin, se réunissait aujourd’hui l’ensemble des jurés des différents prix littéraires au café-restaurant Les Deux Magots. Autrefois fréquenté par des écrivains et des poètes de renom, Les Deux Magots perpétue ainsi son héritage culturel et littéraire, offrant un cadre idéal pour célébrer « l’Ivresse Littéraire ». Sept lauréats ont été annoncés par les représentants de chaque prix :

« Le carnaval sauvage », de Pierre de Cabissole a remporté le Prix Jean-Claude Brialy (Ville de Saumur) pour un premier roman salué presqu’à l’unanimité par tous les jurés dont Yann Queffélec, Brigitte Fossey, Bernard Werber et Chloé Lambert.

Pierre Bonte, co-président du Prix, a quant à lui révélé la lauréate du Prix Hervé Bazin (Département de Maine-et-Loire) en la personne de Jennifer Lesieur pour « Rose Valland, l’espionne à l’œuvre » en soulignant que ce récit restitue formidablement un personnage très important de l’histoire pour avoir sauvé et récupéré plus de 60000 œuvres d’art spoliés par les nazis pendant l’occupation.

28e Journées Nationales du Livre et du Vin

Le monde de la gastronomie et du vin a été aussi distingué par le Prix Jean Carmet, qui récompense un ouvrage consacré aux plaisirs gourmands et/ou au vin. Pour ce cru 2024, il a été décerné à Pierre-Yves Quiviger pour son livre « Une philosophie du vin » (Albin Michel), un véritable coup de cœur des jurés, dont Bruno Quenioux, porte-parole, a indiqué que le livre « remet le vin au centre de notre civilisation ».

Le Prix Claude Chabrol 2024, qui récompense un roman noir adaptable au cinéma, a quant à lui été attribué à Hervé Paolini pour « La mort porte conseil » par Dominique Besnehard, président du prix, qui a souligné que grâce à ce prix, de nouveaux films de veine chabrolienne naissent.

Nelson Monfort, président du Prix Antoine Blondin, a annoncé le lauréat : Il s’agit d’Etienne Bonamy pour « Les forcés de la route », « un récit très bien écrit qui restitue une période historique du tour de France en 1942 sous l’occupation ».

Par ailleurs, Jean-Maurice Belayche, organisateur de l’évènement, a annoncé, aux côtés de Philippe Méaille, fondateur du Château de Montsoreau – Musée d’Art Contemporain, que le Prix François Morellet 2024, présidée par Danièle Morellet, a été attribué à Laurent Le Bon, président actuel du Centre Georges Pompidou, pour son engagement exceptionnel dans l’art contemporain.

Le « Prix René Monory », qui honore un livre sur la transmission, a été annoncé par son nouveau président, Jamy Gourmaud (premier lauréat en 2023), et décerné à Etienne Klein pour « Courts-circuits ».

Enfin, pour la première fois cette année, un vigneron et de fait son vin, sera couronné à Saumur : sous la présidence de Françoise Foucault et Bruno Quenioux, le premier prix « Charlie Foucault » récompensera un vigneron silencieux, humaniste et bienveillant, pour sa liberté totale devant toute idéologie, pour son enracinement dans son terroir et dont l’unique souci est l’excellence et la gourmandise de son vin.

La remise officielle de tous ces prix, en présence des lauréats, se tiendra le dimanche 14 avril 2024 à Saumur à l’occasion de la 28ème édition des Journées du Livre et du Vin, dont Les Deux Magots est partenaire. Elle est placée cette année sous le signe de la Conquête pour laquelle Yann Queffélec, président des Journées, se dit « conquis » !

Crédit Photo : © Gérald Angibaud