L'AUDACE
D'UN STYLE

D’aucuns pourraient penser que les garçons de café des Deux Magots sont les premiers mannequins à avoir défilé en jupes – leurs longs tabliers blancs, sur le boulevard Saint-Germain. Tout cela aurait eu lieu bien avant que Jean Paul Gaultier ne hisse le port du jupon pour homme au sommet du style. Mais la mode n’a pas attendu le XXe siècle pour prendre ses quartiers à Saint-Germain-des-Prés.

 

Dès 1813, ouvre au coin de la rue de Buci et de la rue de Seine un des premiers temple du shopping : Aux Deux Magots, nommé ainsi d’après la pièce de théâtre de Serwin, Les Deux Magots de la Chine, et en référence au pays d’origine des soieries vendues dans les rayons de ce magasin de nouveautés.

L'exposition des Deux Magots pour fêter ses 140 ans
L'exposition des Deux Magots pour fêter ses 140 ans

ÉTOFFES
ET ZAZOUS

Il déménage en 1874, face à l’église – là où se situe le café aujourd’hui –, déploie étoffes et froufrous sur plusieurs étages, attire le Tout-Paris en quête de style. Devenu café en 1884, Les Deux Magots continue de voir les looks s’égrener comme le chapelet d’une nouvelle religion, le culte du chic.

 

Dans les années 40, les zazous y déplient leur silhouette nonchalante, puis les existentialistes y exhibent leurs « chaussettes de couleurs vives, à raies horizontales » (dixit Boris Vian). Plus tard, les femmes s’y montrent en tailleur pantalon. Balmain dessine une robe pour Gréco, Gainsbourg traîne ses Repetto.

ÉLÉGANCE
FRANÇAISE

Et enfin, les années 90. Dior s’installe dans le quartier. Certains crient au scandale, d’autres y voient un juste retour de l’histoire du quartier. Les grandes maisons de la mode française s’établissent là où le style Rive Gauche est né.

 

Giorgio Armani sourit en terrasse des Deux Magots à l’ouverture de sa boutique quand Sonia Rykiel, grande prêtresse de l’élégance, règne sur le boulevard. Incarnation jusqu’au-boutiste de cette hybridation entre mode et littérature à Saint-Germain-des-Prés, Nathalie Rykiel, directrice du groupe de mode durant près de 20 ans, est aujourd’hui auteure.

L'exposition des Deux Magots pour fêter ses 140 ans
L'exposition des Deux Magots pour fêter ses 140 ans

TENDANCE
EN TERRASSE

Les Deux Magots n’hésite pas non plus à assumer le mélange des genres : lors d’une fête, le café littéraire organise un défilé où les serveurs partagent le catwalk avec des mannequins professionnels. Car le style rive gauche persiste. Il suffit de s’attabler en terrasse pour flairer la tendance.

 

Instantané du printemps 2024 : une femme en kimono fleuri, un homme en veste seersucker, une femme en jogging avec une banane Jacquemus, une silhouette androgyne et sculpturale aux dimensions suprêmes… L’époque continue de se faire belle devant le ballet imperturbable des garçons de café en gilet noir et tablier blanc.

 

Crédits Photos : © akg-images / Paul Almasy ; © Collection privée Les Deux Magots ; © Marc Piasecki/GC Images ; © Murat Sintem

« Etre Parisien, ce n’est pas
être né à Paris, c’est y renaître »
Sacha Guitry